Se former et trouver son métier dans l’agroalimentaire 

métiers agroalimentaire

L’industrie agroalimentaire regroupe l’ensemble des activités relatives à la transformation des produits alimentaires issus de l’agriculture et de la pêche en aliments industriels destinés à la consommation humaine. C’est un secteur économique qui ne doit pas être confondu avec l’agro-industrie, car ce dernier inclut la production de biocarburants et de biomatériaux. En France, l’agroalimentaire est un des secteurs d’activité les plus rentables, son chiffre d’affaires s’évalue en milliards d’euros, et les entreprises du secteur sont au nombre de 50 000 avec 550 000 salariés dans ce domaine.

légume

Pourquoi l’agroalimentaire est un secteur qui recrute ?

Un secteur porteur

Selon une étude menée récemment par un spécialiste du recrutement, un sondage effectué sur les personnes en relation avec ce secteur a révélé que presque 90% des travailleurs interrogés pensent que l’agroalimentaire à de l’avenir surtout en ces temps de pandémie. En effet, cette branche est :

  • Formatrice
  • Innovante
  • Ouverte aux jeunes

Un secteur ouvert

Cette même étude certifie que les offres d’emploi sont plus nombreuses que les postulants. En effet, cela est très avantageux pour les candidats car les PME de ce domaine recrutent beaucoup, surtout dans le monde très concurrentiel des jeunes diplômés. Concernant les activités commerciales et le technico-commercial, le choix d’offre d’emploi est trois fois supérieur au nombre de postulants. Mais pour les postes de conditionnement et liés à la chaine de production, il est préférable de posséder des qualifications élevées et une grande motivation.

Un secteur qui se modernise

Le secteur agroalimentaire suit le progrès et des métiers en rapport avec le suivi digital voient le jour. Les évolutions du marché, le suivi du processus de transformation depuis la matière première jusqu’au produit fini et celui de la distribution nécessitent l’installation d’un système d’informations et de données et une digitalisation qui remplacent petit à petit la chaine d’approvisionnement traditionnelle. Une interaction immédiate entre le fournisseur, les partenaires et le client est nécessaire à la rentabilité du secteur, aussi les offres d’emploi relatifs à cette révolution technologique se multiplient.

champ

Dans quelles régions trouve-t-on les offres d’emploi dans l’agroalimentaire ?

La Bretagne

C’est la première région agricole française et européenne. Avec 20 % de production nationale, la Bretagne possède 3 600 établissements agro-alimentaires, 57 000 emplois industriels et agricoles et 2000 chercheurs en agro alimentation.

Les Pays de la Loire

Quatrième région agricole française, elle est néanmoins deuxième en nombre d’emplois dans ce domaine. Elle compte 1 076 usines et environ 45 000 salariés dans l’industrie de la viande et des produits laitiers principalement.

La Nouvelle Aquitaine

Les filières agriculture et pêche en Nouvelle Aquitaine font de cette région un des premiers générateurs d’emploi en France dans le secteur d’activité de l’agroalimentaire. Les innovations dans ce domaine permettent de garantir la qualité des produits agricoles, et l’engagement auprès des agriculteurs et des entreprises locales est important afin de soutenir le commerce agroalimentaire.

Comment se former dans les alimétiers ?

Les grandes familles de métiers

Les métiers de l’industrie agricole se répartissent en huit familles différentes :

  • La production et la fabrication : la transformation des matières premières agricoles jusqu’aux produits finis (boulanger, agriculteur, boucher, éleveur…)
  • La logistique : les emplois qui concernent le transport et la logistique (réception et stockage, préparation des commandes…)
  • La maintenance : pour les demandeurs d’emploi dans la maintenance et le fonctionnement des machines et outils de production (sécurité, responsable maintenance…)
  • L’achat : recherche de gains de productivité
  • Le marketing et la vente : responsable commercial, la relation avec le client
  • L’innovation, la recherche et le développement
  • La surveillance des produits
  • L’administration

Les formations

  • L’apprentissage : il permet d’obtenir un diplôme (BAC-pro ou technologique, CAP, BTS…) et couvre presque tous les métiers du domaine agricole et agroalimentaire.
  • La professionnalisation : elle inclue des phases théoriques et pratiques, et se concrétise par un contrat de professionnalisation. A la fin de cette formation, on obtient une certification de qualification professionnelle ou CQP. 

Pourquoi faut-il s’intéresser aux emplois dans l’agroalimentaire ?

C’est un des secteurs-clés de l’économie française et les besoins en main d’œuvre sont constamment en pleine croissance. Plusieurs grandes enseignes privilégient les jeunes, les poussant à acquérir de bonnes qualifications afin de renforcer leur expérience en entreprise. Cette branche de l’industrie propose énormément de débouchés pour une insertion professionnelle rapide ou une évolution de carrière.

Quel salaire attendre des alimétiers ?

Les métiers les mieux payés en agroalimentaire

Quelques exemples de métiers bien rémunérés :

  • Ingénieur agronome : 53 000 € brut par an. S’il sort d’une grande école, il peut toucher jusqu’à 120 000 € brut par an
  • Chef marketing (digital marketing) : 120 000 € à 200 000 € brut par an
  • Un bon commercial : 80 000 € brut par an
  • Chef de cultures biologiques : 50 000 € brut par an.

La rémunération de quelques autres métiers

  • L’ouvrier agroalimentaire : environ 1600 €/ mois
  • L’agriculteur éleveur : environ 2985 € brut/mois
  • Le conducteur d’engin agricole : 2259 € brut/mois
  • Le boulanger : entre 1871 € et 8651 € brut/mois
  • Le céréalier : en moyenne 3317 € brut/mois.
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn