4 erreurs de carrière que vous devriez faire avant d’avoir 30 ans

 

 

Le temps guérit toutes les blessures, et permettra, espérons-le, à tout le monde d’oublier les erreurs que vous avez commises lors de votre premier emploi. Vous apprenez plus de l’échec que du succès, nous voulons suggérer quelques erreurs que vous devriez faire plus tôt dans votre carrière plutôt que plus tard… Cet article va certainement vous aider à ne pas faire ces 4 erreurs de carrière. 

 

Travailler avec un ami, et réaliser que c’est une idée terrible.

 

Nous avons tous connu ce moment : s’asseoir avec un ami, se plaindre mutuellement de vos emplois, et réaliser que la solution parfaite serait de se lancer dans les affaires ensemble. C’est génial ! C’est sensationnel ! Ce n’est… probablement pas une bonne idée. À moins que vous ne connaissiez déjà l’éthique de travail de votre ami, ou que vous ayez déjà collaboré auparavant, se lancer ensemble dans les affaires n’est pas une mince affaire.

 

Ce n’est pas parce que vous êtes avec un ami que les journées seront plus agréables (au contraire, elles pourraient être plus stressantes car votre amitié ajoute un élément personnel aux interactions). Mais allez-y ! Plongez la tête la première dans un plan d’affaires et réalisez en quelques jours quelle erreur vous avez commise ; cela vous donnera une leçon sur ce que vous voulez vraiment chez un partenaire commercial.

 

Faire une nuit blanche et venir le lendemain matin.

 

Il y a un art à arriver au travail avec un visage frais malgré le fait que vous mourez intérieurement (très franchement, c’est un art que je n’ai jamais pu atteindre, il faut une femme très spéciale qui peut prendre encore plus de temps pour se maquiller alors que chaque fois qu’elle ferme les yeux, elle veut s’endormir). Arriver au travail avec la gueule de bois ou épuisé est tout à fait normal dans la vingtaine, mais c’est beaucoup moins acceptable quand on vise un poste de direction. À 30 ans, vous devriez connaître vos limites et vous y tenir !

 

Décidez que vous et votre manager allez devenir les meilleurs amis du monde.

 

Elle a aimé le rapport que vous avez donné, elle a défendu vos idées lors d’une réunion, et elle est un peu comme votre mentor, donc vous et votre manager allez être des amis pour toujours, non ? Euh… non. C’est une chose de ne pas être en bons termes avec ton manager, et c’en est une autre d’être amis. 

 

Votre responsable ne peut pas être votre ami intime de la même manière qu’un lieutenant ne peut pas être ami intime avec des soldats ; nous avons tous un travail à faire, et parfois les sentiments compliquent cela. Ce n’est pas parce qu’elle vous a demandé si vous vouliez aller boire un verre après le travail que vous avez le droit de vous saouler et de commencer à vous plaindre auprès d’elle… mais qui sait cela quand on a 21 ans et qu’on occupe son premier emploi ? Apprenez cette leçon avant de devenir vous-même un manager et vous vous faciliterez grandement la vie !

 

Impliquez votre bureau dans beaucoup de détails de votre vie personnelle.

 

Vous savez quand vous rencontrez un mec, et que c’est une histoire tellement incroyable que vous avez hâte de la raconter à tout le monde ? Ou cette dispute que vous avez eue avec vos parents et que vous n’arrivez pas à oublier ? Lorsque vous avez 22 ans et que vous vous découvrez, il est logique que vous partagiez ces détails avec vos collègues, des personnes qui ont également 22 ans et qui vous comprennent.

 

Mais après quelques années dans un secteur, vous commencerez à vous forger une réputation… et cette réputation se construira en partie autour de votre comportement professionnel. Vous ne voulez pas faire l’objet de ragots à 30 ans, alors ne vous gênez pas d’ici là ! Racontez à tous vos amis vos étranges escapades en colocation ou le fait que vous vous soyez perdu dans le métro ; ces histoires sont géniales lorsqu’elles viennent d’un stagiaire ! (Mais imaginez si elles étaient racontées par un patron ?).

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn